Logo Closterman_modifié-17 - copie

Qui est John Closterman ?

En 1681, deux frères d’origine allemande nés à Osnabrück, débarquent à Londres après un passage dans l’atelier parisien du maître français du portrait baroque François de Troy. L’ainé, John, connaîtra un grand succès à la cour de Londres en cette fin de XVIIe siècle.

L'artiste, par lui-même

Le 16 mai 2018 la société de ventes Chiswick présentait le lot n° 16 : « Portrait d’un gentilhomme, censé être un autoportrait. »
Plusieurs experts confirment cette attribution. Le tableau serait un des deux autoportraits perdus cités dans l’ouvrage de Georges Vertue (1684-1756)

Collaboration avec Riley

Lorsque John Clostermann arrive à Londres en 1681, c’est avec un talent exceptionnel pour les draperies baroques, hérité de sa formation dans l’atelier de François de Troy. 
John Riley, qui n’excelle pas dans ce domaine, emploiera ses services pour achever de nombreux portraits.

Closterman & Collections

Les peintures de John ornent les salons des plus prestigieuses demeures d’Angleterre.
Blenheim Palace, Hardwick Hall ou Belton House conservent dans leurs collections les portraits de ceux qui en façonnèrent l’histoire. 

Articles & Documents

Retrouvez ici toute la bibliographie publiée sur John Closterman (Georges Vertue, Arnold Houbraken, Malcom Rogers…) ainsi que plusieurs documents inédits dont le testament original du peintre.

Les détours de l'Histoire

Neuf générations après avoir peint John Churchill, premier duc de Marlborough dont les victoires sur la France avaient fait la fortune, Pierre Clostermann devenait le héros français de la bataille d’Angleterre.

Voir les œuvres en situation

Salle a manger privee de la reine - kensington palace
Kensington Palace

Kensington Palace

Katherine Eliott, première femme de chambre de la duchesse d’York.

Localisation : salle à manger privée de la Reine Anne

Blenheim Palace
Blenheim_Palace - John Closterman

Blenheim Palace

La famille de John Churchill, 1er duc de Marlborough.

Localisation : Grand Hall

Expert spécialisé en meubles et objets d’art du XVIIIe siècle, Pierre-Alain Clostermann est également marchand d’art, décorateur et créateur de jardins.

Site :   Antiquités (français)
Site :   Antiques (english version)

Son épouse Trisha Clostermann est Notaire assistant, spécialiste en droit de l’immobilier, droit de la famille et droit des successions.

Pierre-Alain Clostermann est aussi secrétaire pour les Hauts-de-Seine à la Fondation de la France Libre, organisme reconnu d’utilité publique et sous administration du Ministère de la Défense.

Site :   Fondation de la France Libre
Site :   Pierre Henri Clostermann

Copyright © Pierre-Alain Clostermann, tous droits réservés

You don't have permission to register